Les différents comités d'organisation

Le Comité internationale des Olympiades universitaires du CAMES (CIOUC)

Pour organiser les Olympiades Universitaires du CAMES, Il est créé, auprès du Secrétariat Général du CAMES, un organe chargé de la coordination général des Olympiades universitaires du CAMES, dénommé Comité internationale des Olympiades universitaires du CAMES (CIOUC,  dont le siège est dans les locaux du CAMES sis à Ouagadougou, Burkina Faso.

Le CIOUC est chargé notamment :

  • d'organiser la sélection des candidats dans les différents domaines retenus par le Secrétaire Général du CAMES ;
  • de superviser les jurys du concours ;
  • organiser à partir d’un plan de communication, les activités d’information, de sensibilisation et  de mobilisation des parties prenantes au concours ;
  • Assurer l’administration et le suivi du site internet des Olympiades universitaires.

Le Secrétaire Général du CAMES est de droit le Coordonnateur général du CIOUC et les membres sont nommés par arrêté du Secrétaire Général du CAMES, parmi les Agents du Secrétariat général du CAMES et les Experts du CAMES. Des personnes ressources peuvent être invitées à participer, avec voix consultative, aux délibérations du Comité qui portent en tout ou en partie, sur des questions pour l’examen desquelles des compétences techniques particulières sont nécessaires.

Le mandat des membres du CIOUC est confirmé ou renouvelé à chaque édition des Olympiades universitaires du CAMES.

 

Le Comité d’organisation local (COL-OUC)

Pour l'organisation des OUC, un Comité d’organisation local (COL-OUC) est également mis en place à chaque édition,  dans chaque pays, pour appuyer le Secrétariat Général du CAMES, dans la préparation et l’organisation de la compétition.

Le COL-OUC est placé sous la responsabilité d’un coordonnateur national. Le coordonnateur qui est lui-même un point focal d’un établissement d’enseignement supérieur signataire est désigné par ses pairs issus d’autres institutions. Il a pour missions de :

  • mener, en fonction de leurs moyens, une campagne de communication pour une plus grande visibilité des OUC (affiche, conférence de presse, publicité…);
  • identifier un ou plusieurs centres d’examen par université;
  • mettre un accent particulier sur l’inventaire réel des équipements (nombre d’ordinateurs) et connectivité (débit suffisant pour des connexions simultanées) à disposition dans les centres;
  • organiser avant la phase nationale au moins une réunion d’information à destination des candidats au sein de leurs établissements pour des raisons de proximité et affiner la communication;
  • prendre des dispositions pour surveiller les candidats et sécuriser les salles pendant les épreuves.